wushu

Dans cette rubrique, vous trouverez des planches et des vidéos concernant les exercices de bases et les taolu du wushu moderne (chang quan et nan quan).

Pour découvrir le wushu traditionnel, allez à la rubrique "écoles, styles et formes" ou "armes".

Petite précision concernant la distinction entre moderne et traditionnel. Les formes modernes ont été créées pour les compétitions sportives et les démonstrations, même si ce sont des experts de styles traditionnels qui les ont mis au point. Cela est valable autant pour les styles dits externes que les styles dits internes. Il convient également de noter qu'en Chine, le wushu "fleuri" à toujours existé. "Fleuri" signifie : fait pour impressionner, pour le spectacle, beau à voir mais de peu d'efficacité. On en trouve des traces dans de nombreux récits (Au bord de l'eau par exemple). Parallèlement, on trouve les techniques purement militaires (celles des soldats, des policiers en tout genre) et des écoles et styles issus de communautés religieuses (Shaolin pour citer la plus connue). Ceci explique d'ailleurs que le wushu est souvent imprégné de considérations philosophiques, fait la part belle aux rites (le salut notamment)et au symbolisme.

Il convient d'ajouter que certains prétendent pratiquer un style traditionnel alors qu'ils ne font que du sport. Quand on se contente de répéter des taolu en vue des compétitions, on fait du sport. Quand on prétend à l'efficacité sous prétexte qu'on travaille le combat libre (le sanda sportif), on fait du sport. L'esprit traditionnel, à mon sens, regarde avec un certain dédain la compétition. Il vise à un enseignement global appuyé sur des principes précis (tactique et stratégie propre au style, façon de se mouvoir, etc.). Il développe souvent des formes mais insiste sur le travail avec partenaires pour que les principes trouvent des applications pratiques. Et enfin, il ne transmet pas que des techniques de combat mais aussi des savoirs plus généraux (médecine, connaissance du corps et de son fonctionnement, travail énergétique, etc.)

Lorsqu'il existe des formes modernes s'inspirant de styles anciens, nous les mentionons dans le chapitre consacré aux styles anciens. Dans le même sens, les différentes écoles, branches ou même homonymes sont traités ensemble. Par exemple, la forme moderne de la boxe de la mante religieuse est visible dans le chapitre "tanglang quan", de même que les différents styles de cette boxe (qixing, meihua, taiji, etc.).

 

La rubrique "armes" tente de présenter les armes en elles-mêmes et non pas les différentes pratiques de celles-ci. Nous essaierons de mentionner l'usage des armes propres à chaque école ou style dans la rubrique "écoles, styles et formes".

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×